En quoi consiste le métier de chaudronnier ?

Le secteur de l'industrie est friand de la qualification de chaudronnier. le chaudronnier est un professionnel du secteur de la chaudronnerie-tuyauterie-soudage. Il travaille des feuilles ou des plaques de métal à des fins industrielles en concevant des cuves ou des récipients.

Ces professionnels vont travailler le métal afin de lui donner la forme souhaitée. D’une seule pièce ou bien grâce à l’assemblage de plusieurs parties, le chaudronnier est donc capable de comprendre un plan industriel, de mettre en place des objectifs de découpe ou de pliage et de réaliser ces dernières. C’est avec l’aide de machines spécifiques qu’il peut découper, former et assembler les différentes parties d’une cuve ou d’une coque de navire. Les applications du métier de chaudronnier sont nombreuses et nous allons les passer en revue ci-dessous.

Que réalise le chaudronnier ?

Si à l’origine, comme son nom l’indique, le chaudronnier concevait des chaudrons, désormais il lui est demandé de construire des cuves, des fûts, des mâts d’éolienne ou bien encore des coques de bateau. Toute réalisation plus ou moins imposante en acier, cuivre, alliage, aluminium ou tout autre matériau peut être menée à bien par un chaudronnier.

Il pourra travailler dans un atelier de chaudronnerie ou bien sur site si la construction imposante nécessite un travail in situ. Par exemple, la construction de centrales nucléaires ou bien encore de paquebots nécessite le travail sur place d’un chaudronnier.




Les secteurs industriels qui embauchent un chaudronnier

Les postes de chaudronniers sont nombreux à pourvoir. Ce fut par le passé un métier difficile et pénible, toutefois avec l’avènement de nouveaux matériels, de nouveaux outils et de nouvelles machines cela devient plus simple de manipuler, former et couper les pièces d’acier, de cuivre, d’aluminium…

Les secteurs industriels qui embauchent des chaudronniers sont nombreux. On compte parmi eux le secteur nautique, automobile, pétrolier, hydraulique, pneumatique, alimentaire ou bien encore l’aéronautique. Le travail se fait en usine ou en atelier et souvent en équipe.

Les capacités et compétences d’un chaudronnier

Afin d’acquérir l’ensemble des exigences que le métier requiert, il est nécessaire pour un chaudronnier d’avoir quelques compétences et savoir-faire spécifiques. Parmi ceux-là il y a la faculté de représentation spatiale, une haute exigence en matière de précision, la maitrise d’outils informatiques appliqués à la commande numérique, mais également la résistance physique. En effet, si de plus en plus la technologie vient assister le chaudronnier dans l’exercice de son travail, il doit être capable de positionner des plaques, de les retourner, de prélever des empiècements…

Le travail dans un environnement bruyant est également une donnée à prendre en compte.

Chaudronnier : un métier technique et technologique

Toutes les compétences requises pour être un professionnel de la chaudronnerie s’apprennent au cours d’une formation et sur le terrain. Du CAP au BTS en passant par le bac, de nombreux cursus de formation permettent à des jeunes ou à des adultes de gagner en compétences dans le domaine de la chaudronnerie.

Le soutien logistique de machines de plus en plus techniques permet au chaudronnier de travailler plus efficacement tout en gagnant en précision. Le métier physique a su faire appel à de nombreuses compétences techniques et cela a fait de la chaudronnerie un secteur de pointe dont les professionnels sont particulièrement demandés.