accueil - actualités - La Maintenance, facteur clé de l'Industrie du futur, se met au 4.0
maintenance 4 lyon

La Maintenance, facteur clé de l'Industrie du futur, se met au 4.0

Usine 4.0, production 4.0, industrie 4.0 … Le 4.0, chiffre caractéristique d’une révolution technologique peut s’ajouter à tout terme ou expression en lien avec l’industrie. Les nouvelles technologies envahissent l’industrie et notamment le domaine de la maintenance industrielle. L’activité de l’opérateur ou du technicien de maintenance est impactée directement par l’arrivée des outils du numérique tels que l’internet des objets ou le big data dans la mesure de la performance des systèmes et équipements de production d’une entreprise.

Comment définir la maintenance 4.0 ?

  • Définition de la maintenance 4.0

Qu’est-ce que la maintenance 4.0 ? De base, la maintenance 4.0 fait suite à la maintenance 3.0. Cette version précédente a-t-elle eu autant d’écho que la 4.0 actuelle ? Pas sûr. Dans ce cas, comment peut-on l’expliquer ?

L’expression maintenance 4.0 est grandement liée à l’industrie 4.0, à l’industrie du futur. Phénomène continu, présent depuis quelques années qui décrit l’intensité des technologies au sein du vaste monde de l’industrie. L’usine s’automatise, les robots font leur apparition et révolutionnent le travail des hommes. La maintenance se retrouve entièrement connectée aux systèmes de production d’une usine et devient le premier garant de sa productivité.




  • Vision moderne de l’usine et maintenance 4.0

L’industrie s’organise en faisant converger le monde numérique avec les moyens de production réels. Cette organisation également appelée « Smart Production » permet d’obtenir des produits personnalisés et/ou uniques dans des volumes de fabrication variables mais restant toujours rentables. Le lean manufacturing en environnement industriel impose sa patte et la connexion homme-machine devient une priorité.

Les systèmes machines de production se placent au cœur de l’usine moderne, la maintenance devient donc une force majeure. Autrefois considérée comme faisant partie des frais généraux de l’entreprise, la maintenance, de par son personnel au plus près des équipements de production, peut s’avérer être une véritable source de données et de profit.

Innovations et Maintenance prédictive

  • L’innovation associée à la maintenance 4.0

L'industrie 4.0 a rendu l'usine connectée, intelligente et plus flexible. Les industriels investissent fortement dans leurs machines et systèmes de production. En retour, ils attendent que cet appareil de production fonctionne de manière permanente avec un minimum d'entretien possible.

Le suivi des équipements déjà en place dans les entreprises de l’industrie prend une nouvelle dimension. L’internet des objets, le big data (recueil de données), la maintenance prédictive ou les GMAO de dernière génération chamboulent ce domaine de compétences de part leur approche proactive. Le personnel de maintenance dispose de nouveaux moyens quant à la captation, la saisie et l’analyse des données dans l’optique d’anticiper les arrêts de production et de prévoir les éventuelles pannes du parc machines.

  • La maintenance prédictive, ambassadrice du 4.0

La maintenance corrective a toujours sa place en industrie. Cependant, la priorité est de plus en plus donnée à la maintenance prédictive. De par son essence même, la maintenance prédictive a pour rôle de réduire les temps d’immobilisation des machines d’une usine.

Grâce à des capteurs installés sur les machines, des logiciels de supervision (GMAO) récupèrent les données et permettent de déceler des signes annonciateurs de défaillance. Les techniciens ou opérateurs de maintenance ne sont plus soumis à la pression et l’urgence de la réparation. L’organisation d’un service maintenance (grâce aux technologies) est alors optimisée tout en permettant à l’entreprise des gains considérables en efficacité et de productivité.


Quelles formations possibles en Maintenance Industrielle ?


La compétence 4.0 dans la polyvalence

  • Adapter et structurer les compétences

Nous venons de le voir, la maintenance se transforme peu à peu, elle sera fortement connectée et prédictive dans le cadre de l’usine du futur.

Les équipements de plus en plus complexes et les technologies utilisées toujours plus nombreuses ont poussé le personnel de maintenance à s’adapter. S’inscrivant dans cette révolution, celui-ci a su monter le niveau technique et organiser ses différents champs de compétences.

  • Le technicien de maintenance, métier clé du 4.0

Le technicien de maintenance est l’exemple parfait de cette tendance. Métier clé de l’usine du futur, il se doit de développer ses compétences afin de tendre vers les nouveaux outils  (GMAO 4.0) nécessaires à la maintenance prédictive.

Dans leur second baromètre de la transformation digitale datant de novembre 2018, KPMG et l’Usine Nouvelle ont interrogé les décideurs de l’industrie sur leurs attentes vis-à-vis de la maintenance du futur. Des 220 décideurs participants, près de 50% ont affirmé tendre vers une maintenance visant à détecter les anomalies sur les équipements de production.

Toujours selon cette étude, le technicien de maintenance devient primordial pour l’identification des données clés et important quant à la digitalisation de l’entreprise. Les silos de compétences s’ouvrent et la collaboration entre service de maintenance, qualité ou production prend une tout autre dimension.



Comment former à une maintenance 4.0 ?

  • Formation et innovation pour la maintenance du futur

Logiciels de collaboration, réalité augmentée, GMAO 4.0, solution de mobilité, impression 3D, internet des objets … La formation doit, en faveur du personnel de maintenance, innover dans le contexte de l’industrie du futur et du numérique. Afin d’en savoir plus sur l’innovation appliquée à la formation en maintenance industrielle, consultez la page que nous lui avons dédiée.